Après le miel et les abeilles, les buzzers dont l’intelligence est toute sauf artificielle et le Verbe charpentier, le philosophe qui occupe la chaire d’illustres prédécesseurs, Fabrice Hadjadj ambitionne d’élever un peu les esprits sous les chastes voûtes de Notre-Dame. Au-dessus de la ceinture, précise le directeur de l'Institut Philanthropos (en Suisse). Le titre qu’il a choisi pour cette 4e conférence de carême sur le thème « Culture et évangélisation – la culture, un défi pour l’évangélisation » parle de sexe : « Petite élévation au-dessus de la ceinture, ou la Bonne Nouvelle des sexes » En écho, peut-être, à la journée internationale des droits de la femme et aux efforts du gouvernement actuel pour promouvoir l’égalité entre les hommes et les femmes. Mais le cabotinage n’empêche pas le sérieux. Et la voix du professeur peut emprunter le ton grave de circonstance pour nous conduire dans les canaux d’une pensée complexe et chatoyante.

Conférences de Carême